FreeBox Server Switch

Ici nous allons vous détailler une nouveauté sur la FreeBox Server.

La partie Switch, ou vous pourrez tel un vrai routeur, modifier la vitesse des ports et vérifier l’état du trafic.

 

Définition : Un switch est un élément central dans le réseau. Il permet de connecter plusieurs appareils réseau en même temps et de router les paquets.

 

Sauf que la FreeBox est limitée, puisque tous les paquets à destination du réseau local, elle fait du NAT sur les adresses. En effet si je veux ouvrir une session SSH sur mon serveur Fedora, je dois ouvrir le port 22 (service SSH) mais également filtrer l’adresse IP de la FreeBox, non de l’appareil qui souhaite faire la connexion SSH.

Connectez-vous sur l’interface de gestion de votre FreeBox Server.

 

 

 

 

Rendez-vous dans Paramètre de la Freebox puis Switch.

 

 

 

 

Nous arrivons directement sur le statut du switch.

Nous pouvons voir rapidement quel port est allumé et quelle négociation il utilise. La photo arrière de la FreeBox indique seulement la position des ports.

Dans l’onglet Configuration nous pouvons modifier la vitesse des ports et la négociation de celui ci.

 

 

 

 

Dans l’onglet statistique, on a des valeurs un peu plus parlante que sur le statut. Port par port.

 

 

 

 

Dans l’onglet graphique, si les valeurs de l’onglet précédent vous parlent pas, place au graphique. Port par port.

Configuration

 

 

Ici vous pouvez faire 2 choses. Changer la vitesse et le duplex. Les 2 termes réunis s’appellent négociation de port.

Première chose à savoir la FreeBox Server embarque un switch gigabit, soit 1000 Mbits/s.

Par défaut tous les équipements réseaux sont en Auto-Négociation, il s’adapte par rapport à l’équipement connecté.

Sachez que tous les ports sont rétrocompatibles, si vos équipements ne sont pas toutes premières jeunesse.

Dans le protocole Ethernet vous avez plusieurs vitesses :

  1. 10 Mbits/s sur RJ45 en paire torsadée de catégorie 5
  2. 100 Mbits/s sur RJ45 en paire torsadée de catégorie 5
  3. 1000 Mbits/s sur RJ45 en paire torsadée de catégorie 5 classe D

Sauf si vous avez un hub des années 1990, tous vos équipements seront au minimum en Fast Ethernet soit 100 Mbits/s.

Après la vitesse, nous devons nous attarder sur la canal de communication.

  1. half-duplex : permet le transport d’information dans les 2 sens mais pas simultanément.
  2. full-duplex : permet le transport d’information dans les 2 sens et simultanément.

Privilégiez toujours le full-duplex et votre réseau se portera merveilleusement bien.

Revenons à la FreeBox server. Tout est en automatiquement, seulement si vous voulez forcer un équipement, voici ce qu’il faut réaliser.

Dans l’onglet Switch et configuration :

 

 

 

 

Je vous laisse le soin de modifier à votre guise, en fonction de votre topo.

 

=> Si vous passez par du CPL (ceux de la freebox v6 par ex) vous ne pourrez pas avoir du 1000 Mbits/s, ce sera tout au plus du 100 Mbits/s.

Laisser un commentaire