Partitionnement

Après on fait quoi ? On partionne le disque dur : chouette après la géographie, les maths !

Là il y a deux méthodes, soit on laisse le système faire tout seul mais trop facile vous ne pensez pas ?

Donc on optera pour la deuxième méthode, comme sur Windows mieux vaut partionner son disque pour sauvegarder ses documents, musiques, films en cas de crash du système….

Mais Linux est robuste, faut vraiment le chercher pour qu’il crash, à moins qu’il en ait marre de vous et là un suicide n’est pas à exclure, hi hi hi ^^

Tout d’abord sous Linux il n’y a pas de lettre assignée aux partitions, oh merde alors ! Comment je fais pour me retrouver ? Pas de panique les points de montage sont là, hein kézako ?

Tout simplement votre partition Windows se trouve généralement sur C:\ et bien sous Linux ce sera sous /. Le root-our hé oui cette partition / s’appelle répertoire root aussi !

Et comme Linux aime la hiérarchie / englobe le tout. Petit point sur les autres répertoires système, une fois assimilé ce sera plus simple pour partitionner.

  1. / : Répertoire root
  2. /boot : C’est tout simplement le répertoire nécessaire au boot système. Il contient aussi les en-têtes du noyau, donc doit être en début de disque.
  3. /dev : Souvenez vous bien de ce petit coquin, c’est là que votre clé USB sera montée et bien entendu vos partitions disque dur. Il contient donc les périphériques et les pilotes.
  4. /srv : Service système. Vous n’aurez pas trop à y aller.
  5. /opt : Logiciel complémentaire. Vous n’aurez pas trop à y aller.
  6. /usr : Répertoire ou tout nos logiciels seront installés. Vous n’aurez pas trop à y aller sauf pour WordPress ^^
  7. /var : Répertoire que tout administrateur se doit de connaitre, Var comme variable, contient tous les logs système. L’oeil de Moscou du système si vous le voulez !
  8. /etc : Répertoire qui contient tous les fichiers de conf des logiciels installés ! Et là vous le connaîtrez par coeur ce répertoire, parole de Lorrain ^^
  9. /home : Répertoire qui contient toutes les données de chaque utilisateurs du système. A l’image de mes documents pour Windows.
  10. /swap : Répertoire alloué pour la mémoire virtuelle du système d’exploitation. Comme sous Windows, rien d’anormal.

Bon il y en a encore d’autre mais si vous retenez cela ce sera déjà bien !

Avant de continuer je voudrais attirer votre sur le système de fichier utilisé par Linux. Pourquoi ? Tout simplement lorsque vous allez partionner votre disque vous saurez !

Souvenez vous sur Windows, les systèmes de fichier sont connus : FAT et NTFS. Sous Linux il y a bien entendu EXT2, EXT3 et l’EXT4.

Bon si vous êtes pas « neuneu » vous comprendrez aisément que EXT2 est l’ancêtre des systèmes de fichiers. Ce dernier, système de fichier sert à stocker les données sur le disque, donc à faire correspondre ce qui est « virtuel » sur notre pc à un espace délimité et organisé sur le disque réel.

Ext2 était une vrai avancée, mais ne permettait pas la journalisation des données, d’où naquit EXT3 et ainsi de suite.
Et grâce à cette avancée, le mot défragmentation disparaissait du vocabulaire « linuxien » ^^

Bon personne n’est perdue ? Cool on continue alors !

Nous voici devant cette page :

disk-setup

Je l’espère pour vous que votre disque dur est reconnu, si non redémarrez le pc et aller fouiller dans le Bios pour voir si il apparaît.

Choisissez Remove all partitions on selected drives et cliquez sur Advanced Storage Configuration.

ddmain

Vous voyez votre disque dur qui pour le système s’appelle SDA. Nous allons créer une partition.

Cliquer sur New.

part-add

 Choisissez votre point de montage (en fait le pourquoi de la partition) ici /boot, le système de fichier et la taille.

Pour ma part j’ai créé 4 partitions sur ma Fedora, /boot, /swap (obligatoire), /home, et /DaTA (tout mes fichiers, photos, films, musiques…)

Je vous conseille d’éviter de créer un /boot, ca ne sert pas à grand chose. /home est utile si vous avez l’habitude de sauvegarder tout et n’importe quoi dans Mes Documents de Windows, si vous êtes comme moi c’est inutile. Donc nous allons créer 3 partitions.

Go pour la première, /DaTA c’est comme ça que je l’ai nommé car elle renferme. Mes photos, mes comptes bancaires, mes factures, mes musiques, mes vidéos, mes sauvegardes de mails, etc….

Vu que je dispose de 1 To, soit 970 Go à peu près. J’ai décidé d’alloué 930 Go pour cette partition. Je vous laisse chercher un convertisseur Mb Gb ^^

La marche à suivre est :

  • Mount Point /DaTA
  • File system : EXT3
  • Size : 952320 MB soit 930 Go

Faites Ok.

Vous revenez à l’écran d’avant. Cliquer sur Advanced Storage Configuration.

Nous allons créer la partition /swap indispensable. Pour rappel c’est la mémoire virtuelle, si la RAM venait à manquer Linux piocherait dans swap pour subvenir à ses besoins. Mais comme j’ai 4Go de RAM ça sert pas à grand chose. Pourquoi alors ? Ben c’est obligatoire….Vous vous posez de drôle de question je trouve ^^

Choisissez :

  • File system /swap
  • Size : Perso j’ai mis 1x la RAM soit 4 Go donc 4096 Mb

Faites Ok.

Vous revenez à l’écran d’avant. Cliquer sur Advanced Storage Configuration.

A ce moment, refaites la manip pour allouer le reste à /

Et voilà vous avez partionner votre disque dur !

Prochain chapitre très vite… heu même maintenant : La fin de l’installation.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.